La recherche
Tout sur le Temps Machine

ATELIER JEUNE PUBLIC : RETRO SCIFI STUDIO / PLONK N' PLAY

Actions & médiation

Intervention réalisée par l'Association KOGUMI 

 

Il y a maintenant un peu plus d'un mois, le Temps Machine présentait la première édition de son nouveau festival dénommé Allotropiques, orienté autour de l'innovation et du numérique. Allotropiques, synonyme de polymorphe, signifie « qui peut prendre plusieurs formes », et en écho à son appellation, celui-ci s'est implanté dans différents lieux de l'Agglomération de Tour(s)plus.

Le nouvel espace culturel de Ballan Miré, « La Parenthèse », partenaire d'Allotropiques pour cette première édition, a accueilli la partie jeune public du festival. Le Temps Machine et La Parenthèse ont choisi l'association KOGUMI pour intervenir lors de cette journée du 4 février.

Celle-ci travaille sur la sensibilisation des publics, grâce aux lutheries électroniques, aux phénomènes sonores et musicaux. Elle met en place des ateliers pédagogiques adaptés, dans lesquels la découverte passe par la création, l'expérimentation, et la manipulation du son à l'aide d'outils ludiques.

 

Deux ateliers étaient proposés au public lors de cette journée :

  • L'installation Plonk N' Play, une installation intéractive et musicale en libre accès toute la journée. Les petits comme les plus grands ont pu composer de la musique électronique grâce à des manettes de jeux vidéos et des joysticks. L'astuce ? Chaque bouton est préalablement relié à un son. Chaque joueur, muni d'une manette et d'un casque peut alors produire différents sons tout en entendant les sons des autres joueurs. L'objectif est alors d'écouter l'ensemble des sons et de laisser son inspiration parler dans cette création sonore collaborative.

     

  • L'atelier Retro Scifi Studio : Quatre ateliers de une heure ont été proposé lors de cette journée. L'objectif de celui-ci était de recréer la bande son d'un extrait du fil « La planète interdite », premier film de science-fiction réalisé dans les années 60. Dans cet atelier, les participants ont pu expérimenter : les bruitages (pistolet laser, vaisseau spatiale et autres engins de l'espace), la création musicale, les dialogues, et la spatialisation du son. Chaque participant a pu repartir avec son extrait sonorisé. Vous pouvez retrouver l'un d'eux sur cet article.

     

Ces deux ateliers ont été très apprécié par les familles et les enfants, notamment grâce à la bonne humeur des deux intervenants passionnés de KOGUMI, Romain et Anatole!

Une première édition d'Allotropiques marquée par un moment d’expérimentation et de création sonore en famille! On en espère autant pour l'année prochaine !